Mentonnière II en cuir - « Assemblage amovible »


Big Red ici avec une question de "Walter Reilly"...

    Alors, PRENEZ-EN CINQ !

    Walter demande,

    "Big Red, l'armée a résolu le problème de la mentonnière de la doublure en la rendant amovible, n'est-ce pas ?"

    Bon appel Walter,

    De fin décembre 1941 à début janvier 1942, le CQMD, Chicago Quartermaster Depot, a tenu des réunions avec des représentants de l'industrie de toutes les entreprises impliquées dans la fourniture de composants pour le M-1 Liner. Tous les aspects de l'assemblage de la doublure ont été discutés, y compris deux problèmes spécifiques que l'armée croyait être des défauts au niveau de l'assemblage de la mentonnière, de son réglage et de son remplaçabilité. Les entreprises impliquées ont été invitées à examiner les problèmes et à proposer leurs meilleures solutions potentielles sous la forme d'échantillons qui seraient renvoyés à l'armée pour examen.

    Un design réinventé a été élaboré à partir des échantillons fournis, qui sont devenus la première mentonnière facilement réglable et remplaçable. Ce nouvel ensemble de mentonnière à boucle compensée a commencé à être déployé avec des doublures à la fin de janvier 1942 et est devenu standard en juin de la même année.

    Les problèmes de réglage ont été résolus en remplaçant les boucles à barre par une boucle en forme de coin dotée d'un levier à came qui se verrouille par friction contre le bracelet en cuir.

    Le bracelet en cuir, désormais découpé dans une peau de veau pleine fleur de couleur marron roux militaire, a été augmenté en largeur à un demi-pouce et la longueur a été réduite à vingt pouces.

    La sangle était toujours lacée à travers les boucles de fixation et la boucle comme c'était le cas dans la conception précédente, cependant, les œillets de type lacet ont été remplacés par des rivets rapides et un œillet à boucle.

    La possibilité de remplacer une mentonnière a été réalisée grâce à une conception de jarretière et de boucle. La conception permettait à la mentonnière d'être solidement fixée au corps de la doublure mais facile à retirer et à remplacer. Le goujon était fixé au corps du revêtement au même endroit où se trouvait auparavant la fixation permanente. L'extérieur a été recouvert pour une finition soignée avec le montant à l'intérieur.

    La boucle triangulaire a été placée sur le goujon et tirée jusqu'à ce que la petite extrémité de la boucle s'enclenche autour de la base du goujon.

    Remarque : Bien que l'ensemble de mentonnière à boucle compensée ait été standardisé et introduit dans le cadre de la nouvelle conception de toile de coton au début de 1942, Hawley, General Fiber, St. Clair, Inland, Westinghouse et Mine Safety Appliance, les corps de doublure ne seraient pas adaptés pour accepter ce type de mentonnière jusqu'à épuisement de leurs stocks respectifs de conception permanente. Tous les autres fabricants de corps de doublure en plastique ont été équipés de jarretières pour attacher les nouvelles mentonnières pendant la totalité de leurs contrats. Cela permet une collection amusante de variations de doublure.

    et souviens-toi de Walter,
    si vos amis veulent savoir comment vous avez obtenu vos informations, dites-leur

     

    Grand Rouge dit !

    CINQ TERMINÉ – DÉPARTEZ !


    3 commentaires


    • nick barba

      when are you going to print a book with all this info. thanks


    • Mary Murray

      Without a doubt, the most valuable information ever gleaned from the ’net. You da man, Big Red!


    • SCOTT SCHMITT

      That strap was meant as a chin strap? I thought it was simply to help secure the liner to the steel pot. Was I wrong?


    Laissez un commentaire


    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés